Netchercheur : le retour

Netchercheur, le magazine professionnel lancé en 2004 par Emmanuel Chanial, après avoir cessé temporairement sa parution, est de retour et c’est tant mieux. Nouveau look, nouvelle maquette, nouvelles rubriques. Au total 32 pages de chroniques de professionnels et la veille et de la recherche d’information (Christophe Asselin, Frédéric Martinet, votre serviteur …), et un remarquable travail de couverture journalistique assuré par Emmanuel Chanial : des brèves, des annonces, des entrevues, des compte-rendus de congrès, etc. Bref, un INCONTOURNABLE pour toutes celles et ceux qui s’intéressent à la veille, à la recherche d’information et aux technologies et outils associés.
Le site web n’est pas encore mis à jour mais vous pouvez soutenir cette publication NECESSAIRE en vous abonnant auprès de "Netchercheur, EC
                PRESSES – 5 rue de DOUAI – 75009 PARIS – FRANCE", il vous en coûtera le prix de la qualité (288 euros pour 10 numéros). Pour toute autre information, la rédaction est joignable à l’adresse abonne@netchercheur.com. Parlez-en dans vos BU, vos labos et auprès de vos DSI 🙂
DISCLAIMER : je collabore bénévolement à Netchercheur et ne touche aucun bénéfice sur les ventes.

3 commentaires pour “Netchercheur : le retour

  1. Jean-Marie> Je t’accorde que cela reste cher pour les bourses individuelles. Mais Netchercheur vise davantage les entreprises et les organismes institutionnels : d’où mon appel à la sensibilisation des BU et des DSI …
    Tu peux de toute façon contacter directement Emmanuel Chanial avec les références indiquées dans mon billet pour une éventuelle collaboration (nombre de tes billets auraient ta place dans cette publication), ce qui te donnera alors droit à un prix de contributeur 😉

  2. Une revue à laquelle je souhaiterais m’abonner, mais en l’état, je repousserai ma demande d’abonnement. En effet, j’ai parcouru le premier numéro de la revue, et malgré un contenu intéressant, il y a des détails qui font penser que la réalisation était plus artisanale que professionnelle (ce qui en soi n’est pas gênant, mais bon, autant je peux admettre de la newsletter d’un club de sport des défauts dans le layout, etc ; autant de la part d’une revue payante, cela a plus de mal à passer). Néanmoins, j’espère que le site sera mis-à-jour, et qu’une version de la nouvelle maquette sera disponible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut