Vintage ads and covers

Allez, comme je ne publie pas grand chose en ce moment … deux petits liens du week-end pour le prix d'un …

Il paraît que le vintage revient à la mode … Voici en tout cas un site qui ravira – s'ils ne le connaissent pas déjà – tous les amateurs de culture visuelle. Il s'agit d'un navigateur de publicités vintages : http://www.vintageadbrowser.com/

Parmi quelques-unes des merveilles de site :

Frère jumeau du précédent, le site http://www.coverbrowser.com/ est un navigateur de couvertures :

Là encore, c'est une mine et un émerveillement constant 🙂 A noter que la section "labs" offre quelques options amusantes ou quelques services très "parlants" comme cette "timeline" retraçant l'évolution graphique de certains (super)héros (les évolutions les plus spectaculaires concernant Wonder-Woman ou – dans un autre genre, Wolverine)

C'est un particulier qui est à l'origine de ces 2 petites merveilles : Phillip Lenssen (le même que ce Phillip Lenssen là ?)

Vous n'avez plus qu'à vous régaler 🙂

3 commentaires pour “Vintage ads and covers

  1. Tout ça me fait penser à un (très) vieux Paris Match trouvé un jour chez ma grand mère quand j’étais tout petit. Il détallait la manière dont nous allions vivre en l’an 2000 avec les vacances sur la lune, les voitures volantes et les repas en comprimés avec de belles illustrations proches de celle de la ferme sous la mer.
    L’article s’exprimait très sérieusement mais l’on ne peut qu’en rire aujourd’hui.

  2. Dur de prédire le futur… mais peut-être que maintenant, avec le ralentissement/arrêt de la recherche, l’avenir deviendra plus prévisible…
    L’envoi de courrier par missile… lol. Quand on pense aux efforts déployés par les compagnies aériennes pour que le colis arrive en un seul morceau (efforts pas toujours couronnés de succès d’ailleurs)

  3. Yep,
    C’est sympa mais :
    – les scans sont…, disons déplorables
    – les documents sont décontextualisés (par exemple les couv des tintins
    côte à côte dans plusieurs langues, ça aurait eu de la gueule.
    Donc, il faut savoir valider les expériences des amateurs… mais bien montrer qu’il reste une place fabuleuse pour de véritables bibliothèques numériques. Avec deux missions :
    – des images de la meilleure qualité possible (l’exigence de l’oeil croit elle aussi très vite)
    – de la mise en contexte (classification, organisation dans l’espace des
    publications d’origine, liens externes avec des bio-bibliographies, des commentaires des notules d’encyclopédie, des listes d’autorités ou des linked datas….
    Mais bon, maintenant que le Sénat veut liquider les bibliothèques pour
    les confier à Google, on aura du youTube basse def et des amateurs prenant des risques (parfois inconsidérés, comme de mettre des albums de Tintin, vu le cinglé qui est dorénavant le zayant-droit du génie
    bruxellois).
    Hervé Le Crosnier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut