Néo-fascisme documentaire.

J'étais le 8 Janvier invité par Antonio Casilli pour intervenir au séminaire qu'il organise à l'EHESS autour des cultures du numérique. Mon intervention était annoncée et calibrée autour de la question de la gouvernementalité algorithmique et des libertés, et j'ai en effet traité ce sujet, mais les trois éléments de ma présentation qui ont été le plus repris et débattus (dans la salle mais aussi en After sur Twitter) furent la question des régimes de vérité, le rôle de l'état dans la régulation des plateformes (autour de l'idée d'une nationalisation) et l'idée d'une forme de néo-fascisme documentaire (d'où le titre putaclic de ce billet ;-). 

Vous retrouverez pas mal de traces de ces débats sur Twitter avec le hashtag #ecnEHESS

Bref, comme promis, voici les slides. Et merci aux auditeurs présents hier ainsi qu'à Antonio pour l'invitation (et surtout pour l'ensemble de son oeuvre).

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut