Dérive des continents informationnels

Dans la course bataille compétition qui oppose Yahoo! à Google, c’est depuis quelques temps le premier qui semble prendre un net avantage en termes d’innovations et de services.
Loin de la fanfare médiatique accompagnant les projets Google Print, et non content de grignoter des parts de traffic (outre-atlantique notamment) à l’ogre de Mountain View, Yahoo! a en quelques mois marqué sinon quelques points en tout cas occupé le terrain de l’innovation en matière de recherche d’information :

  • d’abord avec Yahoo!Mindset et son curseur permettant d’isoler l’information commerciale de la non-commerciale (voir notamment ce billet ou celui-là)
  • ensuite (et peut-être en forme de boutade au fameux "feeling lucky" de l’autre), avec l’Instant Search qui en cours de frappe vous affiche les résultats les plus pertinents pour les
    recherches populaires proches des lettres ou mots-clés saisis. Un peu dans la lignée de Google Suggest avec l’avantage d’afficher une "vraie" réponse plutôt que simplement le nombre de réponses correspondantes à telle requête.
  • ensuite avec MyWeb2.0, qui dans la lignée de la fusion de services prônée par Yahoo! permet de pratique la recherche "collaborative" (un précurseur l’avait tenté par là) en y adjoignant la  richesse des folksonomies. Le principe est se veut simple : vous saisissez un mot (blogs par exemple) et l’écran de résultats est divisé en trois onglets : le premier baptisé "Pages" affiche les pages correspondant à la requête non pas dans l’index de Yahoo! mais dans la base de donnée construite par les internautes disposant d’un compte sur ce service (un peu à la manière des bookmarks partagés ou signets collaboratifs de del.icio.us) : il vous est ainsi possible de n’afficher que "vos" pages (celles que vous avez vous même mises dans l’index), les pages de votre communauté (groupes ou forums auxquels vous appartenez) ou les pages "de tout le monde" (comprenez de tous ceux qui ont utilisé ce service et ajouté des pages). D’où le nom "My" web. Un deuxième onglet "Tags" vous permet d’afficher le liste des tags (balises) attachées par vous (ou par d’autres) à la requête en question. Enfin un onglet "contact" permet d’afficher vos contacts traditionnels Yahoo! pour leur proposer (par exemple) de partager ces résultats de recherche.
  • enfin, depuis peu il est possible d’accéder à d’anciennes versions des pages affichées suite à une requête. Jusqu’à présent Google avait le quasi-monopole de cette fonction de "cache" (et toute illégalité d’ailleurs ne rendant de compte à personne sur le temps durant lequel des versions étaient conservées dans le cache du moteur, selon quels critères,etc.). Yahoo! offre lui un service à la fois plus légal, plus malin et plus "archéologique" puisque qu’en cliquant sur le "cache" en dessous des résultats, un lien est proposé vers le site Internet Archive (Merci à Totem Consult pour cette info).

Donc je résume : des curseurs, de la recherche instantannée, de la recherche collaborative folksonomisée, et un peu d’archéologie du web : ne manque plus à Yahoo! que des taux de rappel et de pertinence identiques à ceux de Google pour faire s’effondrer le cours de l’action 😉
Plus sérieusement, ces réelles innovations ou à tout le moins cette réelle volonté de services innovants est malheureusement un peu "noyée" dans l’offre de service Yahoo! A force de vouloir rassembler en un lieu, en un espace unique des pratiques informationnelles profondément hétérogènes (chercher de l’information dans un moteur, baliser – tagger – des pages intéressantes, utiliser le courier électronique ou l’instant messaging pour communiquer, mettre en commun des signets) une mère (le formateur) finit par ne plus y retrouver ses petits (les "formés").
Et à la problématique dérive des continents informationnels, s’ajoute celle tout aussi ennuyeuse des outils permettant d’y mettre le pied (sur lesdits continents).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut