Temps de rédaction … de ce mois-ci.

==========================================================================
Billet un peu long pour répondre à une simple question qui m’est souvent posée par mail ou en commentaire : "mais pourquoi donc ajouter un "temps de publication" à la fin de chaque billet ?"
==========================================================================
41 billets pour le mois d’Octobre 2008. Temps de rédaction total : 28h30min. Soit un temps moyen passé sur un billet de : 41 minutes.
Ceci n’inclut pas la temps passé à veiller et à lire différentes choses sur le Net ou dans de bons vieux ouvrages et journaux papier. Lequel temps est au moins équivalent à celui de la rédaction des billets.
Sur une année, cela fait, à la louche 348 heures. Plus au moins 348 heures à fureter, collecter, annoter, lire, etc.
Tout cela pour dire que compte tenu de mon statut (Maître de conférences : je dois 192 heures équivalent TD sur l’année – en heures effectives, cela fait beaucoup plus -, plus autant d’heures de recherche – là j’en fais honnêtement un peu moins, sauf à considérer que l’alimentation de ce blog fait partie intégrante de mon activité de recherche, ce qui est précisément l’une des questions soulevées dans ce billet), tout cela pour dire, disais-je, que compte-tenu de mon statut, ce blog est un authentique deuxième métier qui me prend au moins autant de temps que celui pour lequel je suis chaque mois grassement rétribué (1800 euros net).
J’avoue ne pas trop savoir qu’en penser … mais je pense que :

  • un jour se posera la question de savoir si le jeu en vaut la chandelle (ce jour là sera le jour où je m’amuserai un peu moins à cet exercice/astreinte de publication)
  • un jour se posera la question de "ceci au détriment de cela" (ce jour là sera le jour où on m’annoncera que comme je ne fais pas suffisamment de "recherche labellisée et reconnue par mes pairs", on va doubler ma charge d’enseignement et mes charges administratives)
  • un jour se posera (sérieusement) la question de quel intérêt, pour qui, pour quelle reconnaissance ? (reconnaissance institutionnelle s’entend, la reconnaissance et la gloire publique m’étant déjà largement acquises 😉

(Temps de rédaction de ce billet donc : 30 minutes 🙂

11 commentaires pour “Temps de rédaction … de ce mois-ci.

  1. En tout cas, moi j’avoue que je ne peux plus suivre ce rythme de dingue et que je publie de moins en moins sur le blog et que je diversifie les interventions sur d’autres revues. Cela va aussi avec un phénomène chez les travailleurs du savoir au sens large qui ne sépare plus loisir et travail.
    Je prône également l’ouverture de l’API Ertzscheid qui pourrait être alors utilisée dans diverses fonctions. L’ouverture du code s’effectuera via une mise à disposition de ta boîte crânienne à partir de laquelle nous pourrons enfin créer une ontologie dédiée.
    En même temps, ces 28h30 là ne se sont pas passées devant tf1, mais peut-être tu aurais pu faire des crêpes, jouer avec tes gamins où bien dormir un peu plus car je te soupçonne de penser que 2H du mat c’est un heure raisonnable pour se coucher.

  2. OLD> Oui mais toi tu as une bonne raison de débloguer : il parait que tu as une thèse à finir. Ginark gniark gniark (rire sardonique). Pour le reste, je n’ai pas encore reçu de plainte pour carence éducative liée à une activité de blogging intensive. Pour ce qui est de dormir en revanche … Quant à l’API Ertzscheid, je pensais plutôt à un widget virtuel avec l’avatar de ma main gauche qui viendrait poster des billets sur tous les blogs ayant installé ledit widget.

  3. À mon avis, cela est directement articulé avec le travail universitaire, aussi bien d’enseignement que de recherche, comme veille ouverte. La question de la reconnaissance ne me parait pas essentielle dans cette perspective puisque celle-là se fait ailleurs. Si le blogue se construit au détriment de l’autre travail, alors il y a effectivement un pb, mais il faut envisager de changer de métier et de valoriser la notoriété capitalisée 😉
    J’ai trouvé la politique éditoriale de Manue, tout à fait pertinente, en tous cas pour moi :
    http://www.figoblog.org/node/1936

  4. Étant un fervent défenseur de cet indice de notation blogo-temporel, je ne peux m’empêcher de constater que ces 350 heures de travail, pour ce qui est uniquement de la production de billets et si elles étaient payées au smic, sont l’équivalent d’un second salaire annuel.
    Alors il vous faut trouver un moyen d’estampiller votre blog “Ministère de la Recherche – Département Sciences de l’Information – Espace de Travail collaboratif sous la direction de OT” ?
    Temps de rédaction : 3 min avec interruption de sonnette

  5. oulala je compte pas moi… mais ça doit pas être loin de tes calculs. Le plus dur est d’étiqueter ce temps : personnel ? professionnel ? temps de travail temps personnel ? Pour sûr les apports du blog sont très professionnels mais aussi personnels, une sorte de mélange hautement chronophage… oui Manue a complètement raison, je rejoins totalement J-M Salaun qui cite sa politique éditoriale ! Tiens je remet le lien : http://www.figoblog.org/node/1936

  6. JMS> merci de ces précieux conseils … “valoriser la notoriété capitalisée” : tu veux que je devienne consultant à l’ENSSIB ? 🙂
    Nerpétuité > Moi aussi j’aime beaucoup ce que vous faîtes 🙂
    Bibliobs> Quand on aime, on ne compte effectivement pas. C’est peut être pour cela que mon billet est inquiétant :-))
    Pour le reste et pour la politique éditoriale du blog, j’aime aussi celle de Manue, et il faudrait que je toilette la mienne, qui remonte à Juin 2006 … http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2006/06/droits_et_devoi.html

  7. En ce qui me concerne, je trouve égalemetn délicat de comptabiliser ce temps qui fait parfois -au moins pour ce qui concerne le travail de veille- autant partie de la pratique professionnelle que personnelle. Le fait d’ailleurs de trouver tant des blogs pour l’une ou l’autre destination au sein de mon agrégateur en est un signe.
    L’écriture des billets cependant réponds à une autre logique et je n’hésite pas à la mettre en retrait par rapport à mon travail, ce qui implique occasionnellement une fréquence de publication irrégulière. Le rythme de publication des billets d’Affordance est assez impressionnant, ainsi que leur contenu et je ne doute pas que ça prenne un temps non négligeable, mais je pense que c’est lié là avec la politique éditoriale du blog, politique qui n’est pas toujours clairement formalisée d’ailleurs.

  8. @ Olivier,
    Je me garderai bien de m’immiscer dans la politique de l’emploi d’une institution sœur ;-). Mais si tu veux traverser l’Atlantique :
    http://www.ebsi.umontreal.ca/emploi/index.html
    Depuis le mois de juin, rien que pour des offres directement reçues à l’EBSI sans parler des associations professionnelles qui en reçoivent bien d’autres, on arrive à plus d’une centaine.. ;-))

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut