Zazie dans la panade.

C'était dans l'air depuis déjà longtemps … c'est désormais officiel. C'est l'histoire tellement banale et tellement française de "la" bonne idée, du truc qui a "10 ans d'avance", de la réponse que tout le monde cherche à longueur de colloques, de journées d'étude et … qui est sous nos yeux.
Que pas un ministre, que pas une seule institution publique ou privée (bibliothèques, Direction du Livre et de la Lecture), que pas un seul secteur économique (édition, librairie) n'ait eu l'idée de saisir l'une des trop nombreuses perches tendues pas Isabelle Aveline est assez symptomatique de la compréhension des problématiques numériques culturelles dans notre bel hexagone : pour être à la hauteur des enjeux, on mobilise toute l'énergie d'un pack de 6 12 Flanbys cumulée à la force de conviction de 3 lamentins neurasthéniques.

Livre

Il semble que les susnommés aient fait le choix de regarder passer les trains en s'esbaudissant le matin des réussites d'outre-atlantique et en se lamentant le soir de nos incapacités à en produire de telles, le tout en omettant soigneusement pendant le reste de la journée de capitaliser ou d'investir sur l'existant, trop occupés qu'ils sont à réinventer la roue carrée de la distribution et le cercle rectiligne des usages.

Résultat. Et Merdre.

<Update> La France est décidémment le pays des hommages – Hubert Guillaud, François Bon, remue.net, Virginie Clayssen, Livres Hebdo, etc … – … avec le disparition de Zazieweb, il suffit d'un moment pour s'écirer "Dommage", il pèsera longtemps l'irrémédiable dommage. </Update>

7 commentaires pour “Zazie dans la panade.

  1. Nous sommes tous des enfants de Zazie

    On avait bien eu des alertes, mais qui pouvait penser vraiment que Zazieweb pouvait sarrêter un jour Zazie, cest fini, nous explique Isabelle Aveline. Après avoir passé plusieurs mois à essayer de trouver une solution financiè…

  2. Zazieweb était un outil formidable, et je dois avouer avoir oublié de me demander qui était derrière ce site lorsque je devais l’utiliser… mea culpa.
    Ceci dit, c’est l’occasion de se rappeler à quoi ressemble un lamentin. Merci 🙂
    NB : pour juger les sites littéraires prétentieux, j’ai l’impression qu’il suffit aujourd’hui de regarder lesquels se gaussent de la mort du défunt. Le fait que l’un d’entre eux soit très bien référencé sous “zazieweb” me rend malade…

  3. Triste nouvelle pour le milieu culturel. J’appréciais particulièrement ce site qui me servait énormément dans le cadre de mon boulot (je travaille en bibliothèque) Je n’étais pas au courant de cet arrêt. Entre la perte de Zazie et celle de biblio.fr, le milieu des bibliothèques souffre pas mal ces temps ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut