Da Google Code

J'ai donc reçu, en service de presse, l'ouvrage "Da Google Code : cessez de chercher, commencez par trouver", de Henk Van Hess aux éditions Pearson. Et j'avais promis de m'en faire l'écho sur mon blog. … Voilà c'est fait.

Bon, ma première réaction à chaud et après lecture c'est que 150 pages dont au moins 120 de copies d'écran pour expliquer le fonctionnement des opérateurs de recherche de Google … bon ben c'était peut-être pas vraiment la peine hein ?

Deux solutions donc pour chroniquer cet ouvrage. Soit je me place dans la peau de "l'expert" en recherche d'info, dans la peau du formateur à la recherche documentaire, et là je me dis – et je me répète – que 120 pages de copies d'écran pour apprendre à utiliser l'opérateur "site:", la troncature, les guillemets et les opérateurs booléens, le tout à 12 euros, ben on doit pouvoir trouver plus rapide, plus efficace et notablement moins cher.

Et puis en même temps, dans la vraie vie de tous les jours, je côtoie plein de gens qui ne vont pas à l'université, qui n'ont jamais eu de cours de recherche documentaire, pour qui se mettre à la recherche de tutoriels en ligne n'est pas nécessairement naturel et qui, pour 12 euros, trouveront peut-être effectivement un guide "pas à pas" (mais alors vraiment très très très "pas à pas" hein … 20 pages rien que sur la recherche par expression exacte …), un guide "pas à pas" donc, concret et illustré (très très très illustré de copies d'écran).

Voilà. A vous de voir. Moi je vais remettre l'ouvrage en de bonnes mains.

Un commentaire pour “Da Google Code

  1. Ça me rappelle un livre de cuisine que j’ai acheté il y a fort longtemps, qui était aussi un «pas-à-pas», rempli de photos pour m’apprendre à bouillir l’eau (m’enfin, j’exagère, mais c’est tout juste). Et bien, je ne l’utilise plus aujourd’hui et rétrospectivement je crois que je suis un visuel qui avait besoin de se faire rassurer par une «procédurite» aiguë. Ça a peut-être fonctionné puisque je suis passé à des livres avec peu d’images (tout de même, il m’en faut un peu pour me donner appétit).
    Je suis bien heureux d’avoir suivi mon instinct dans le cas qui nous occupe (le livre sur Google), car j’avais peur de me retrouver à faire un billet comme le tien (où tu te tires très bien d’affaire). Je n’ai pas demandé de recevoir une copie de presse. Mais il y a peut-être ma mère qui, elle, aurait aimé recevoir une copie 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut