Demain c’est la rentrée à l’université

Demain, lundi 4 Janvier 2021, c'est la rentrée à l'université.

Une circulaire du ministère de l'enseignement supérieur datée du 19 décembre mais diffusée le 20 décembre (soit 2 jours après le départ en vacances) nous contraint donc à maintenir le distanciel totalement alors même que la dégradation psychologique du mental des étudiant.e.s atteint des proportions alarmantes. Plus exactement cette circulaire nous "autorise" à accueillir "sur convocation" des groupes de "dix étudiant.e.s" choisi.e.s (mais comment ?!) en fonction de la gravité de leur détresse psychologique ou de leur manque d'équipement ou de leur situation d'isolement s'ils sont étrangers … mais uniquement en première année. 6 à table et 10 en amphi. Pour ces groupes de dix, de l'aveu même de la ministre Frédérique Vidal, "Les établissements déterminent les contours précis de ceux qui reviendront en priorité." Hahaha. Le 20 décembre. Pour une reprise le 4 Janvier. Hahaha.

Demain, lundi 4 Janvier 2021, c'est la rentrée à l'université.

N'arrêtez surtout pas de rire parce que bien sûr ces groupes de 10 (qu'aucune université n'aura pu constituer ou alors en dépit de toute forme de bon sens sauf à considérer que seul.e.s les étudiant.e.s de première année sont actuellement en souffrance), ces groupes de 10 pourront bien sûr être encadrés par des étudiants moniteurs recrutés dans le cadre des 20 000 postes étudiants créés spécialement pour l'occasion (vu que toujours selon la ministre il ne s'agira ni de cours ni de soutien mais d'un peu des deux …). Mais – c'est là que c'est drôle – aucune université n'a encore eu la circulaire ou les modalités permettant de recruter ces 20 000 étudiants tuteurs. Et du coup aucun d'entre eux n'a été recruté. Hahaha. Putain qu'est-ce qu'on se marre hein ? Donc oui, Frédérique Vidal ment dans son entretien au JDD du 2 Janvier lorsqu'elle affirme que "les établissements sont en train de recruter les tuteurs étudiants". Elle ment. J'ai moi-même posé la question à ma composante et à mon établissement le vendredi du départ en vacances et rien n'était en place pour ce recrutement, aucune info du ministère. Et d'autres collègues dans d'autres universités ont reçu la même réponse. Il n'y aura aucun tuteur étudiant recruté à la rentrée à date du 4 janvier pour assurer l'encadrement de ces merdiques et improbables et inorganisables "groupes de 10". 

Demain, lundi 4 Janvier 2021, c'est la rentrée à l'université.

Heureusement que la stratégie vaccinale va permettre, après les personnes âgées et à risque et les personnels soignants, de cibler rapidement les 2,5 millions d'étudiant.e.s pour leur permettre de reprendre, sans attendre l'été où les cours seront terminés, une année universitaire un peu digne de quelque chose et éviter qu'ils finissent de sombrer dans le désespoir ou la résignation. Hahaha. Vu que bien sûr au regard de la stratégie vaccinale qui ressemble étrangement à la stratégie de recommandation du port du masque lors de la première phase de l'épidémie, tout le monde semble s'accorder que le fait qu'avant cet été, nous aurons droit à d'interminables périodes de "stop and go" avec les conséquences que l'on sait. Putain qu'est-ce qu'on se marre.  

Alors voilà, lundi, demain, c'est la rentrée à l'université pour 2,5 millions d'étudiant.e.s.

Et comme si tout cela n'était déjà pas suffisamment ubuesque, une rentrée en pleine période de partiels, partiels qui auront lieu, dans un bordel absolu, parfois en présentiel (là ça ne pose pas de problème d'entasser tout le monde ou d'obliger les étudiant.e.s à se déconfiner au mépris total de leurs conditions de vie, d'éloignement, de logement), parfois en distanciel, parfois avec du présentiel le matin et du distanciel l'après-midi. 

Demain, lundi 4 Janvier 2021, c'est la rentrée à l'université.

Clairement les chiffres de contamination vont, selon toute ressemblance, repartir à la hausse : la faute aux nouvelles souches virales plus contagieuses et au brassage de la période des fêtes. Et clairement rien de ce qui pouvait être fait pour permettre à 2,5 millions d'étudiant.e.s d'espérer terminer leur année universitaire dans des conditions sinon normales mais à tout le moins respectueuses de leur jeunesse et de leur droit à d'essentielles sociabilités, rien de ce qui pouvait être fait ne l'a été. 

Demain, lundi 4 Janvier 2021, c'est la rentrée à l'université.

Sur le terrain, dans les universités, au plus près des équipes, des enseignant.e.s mais aussi des personnels techniques et administratifs, le discrédit du ministère est total et irréversible tant les fautes commises y compris avant la pandémie atteignaient déjà des sommets dans l'indignité, dans l'impréparation et dans un abyssal mépris pour l'ensemble de la communauté universitaire, étudiant.e.s compris.es.

Capture d’écran 2021-01-03 à 15.08.45Demain, lundi 4 Janvier 2021, c'est la rentrée à l'université.

La responsabilité de Frédérique Vidal est immense, à la hauteur du naufrage éducatif, financier, psychologique, moral et matériel, qui touche aujourd'hui l'entièreté d'une classe d'âge pourtant supposée être celle de la promesse de nos avenirs et de nos destins communs. Celle d'Emmanuel Macron l'est tout autant. Il y a de la colère. Enormément de colère. De la rage même devant tant d'incurie de ce que l'on présentait il n'y a pas si longtemps encore comme un gouvernement "d'experts". Et il semble de plus en plus délicat et pour tout dire presque vain de tenter encore une fois de transformer cette colère et cette rage en quelque chose de positif et de moteur. 

Comme l'écrivait Ariane Mnouchkine

"Eh bien, qu’attendez-vous ? Vous voulez des suicides, des émeutes ? Des suicides, il y en a déjà. Quant aux émeutes, elles brûlent dans beaucoup de cœurs. Des cœurs pourtant bien sages d’habitude."

<Mise à jour du lendemain> Retrouvez le sujet que France Culture a consacré à cette rentrée universitaire en foutagedegueulentiel (interview à partir d'une minute)

3 commentaires pour “Demain c’est la rentrée à l’université

  1. Elle a également brassé de l’air et noyé quantité de poissons sur France Culture hier, c’était à la limite du supportable.
    Merci pour cette réaction qui fait écho à la mienne, je l’attendais.

  2. Ah ah ah, merci,
    Content de voir que je suis pas seul avec ce discours à m’époumoner sur Twitter sur les décisions hors-sol, et les expertises débiles de ce Ministère.
    Un sketch du début à la fin : entre effets d’annonce, com médias, les gars enchainent les plateaux TV et les Tweets plus vite que leur ombre.
    Vous voulez connaître l’actu du Ministère : vaut mieux regarder Twitter que d’ouvrir son ENT
    Gouvernement d’influenceurs TikTok

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut