Deux ou trois choses que je ne comprends pas

Fête de la musique 2019.

Il y a 2 ans de cela, lors de la fête de la musique à Nantes, Steve Maia Caniço, un jeune homme fan de musique électronique mourrait noyé dans la Loire après une charge de la police. Son corps ne sera retrouvé qu'un mois plus tard. Hier soir à Nantes la famille de Steve voulait lui rendre hommage en apportant des fleurs sur ce quai où la police avait chargé. L'accès leur fut refusé par les forces de l'ordre déployées, motif : la manifestation n'avait pas été déclarée. Steve Maia Caniço avait 24 ans. Deux ou trois choses que je ne comprends pas.

Fête de la musique 2020.

Entre pandémie et premier allègement significatif du premier déconfinement, la fête de la musique se tient à peine, entre rares débordements et tout aussi rares concerts

Fête de la musique 2021.

Il y a 5 jours de cela, l'enquête sur la mort de Steve Maia Caniço confirmait que le jeune homme de 24 ans, fan de musique électronique, était bien tombé dans la Loire "dans le temps de l'intervention de la police nationale". Emmanuel Macron annonçait de manière quasi-simultanée qu'il voulait rendre hommage aux musiques électroniques en invitant Jean-Michel Jarre et Marc Cerrone à l'Elysée. Il ne me semble pas qu'il ait eu un seul mot pour Steve Maia Caniço qui était fan de musiques électroniques. Jean-Michel Jarre et Marc Cerrone non plus. Deux ou trois choses que je ne comprends pas.

Des millions de jeunes gens et de jeunes filles sont privés de toute forme festive de vie sociale depuis maintenant plus d'un an et demi. La diffusion par aérosolisation du Covid-19 fait consensus scientifique. Emmanuel Macron, "l'épidémiologiste en chef", l'a d'ailleurs lui-même reconnu. Ainsi le concert de la fête de la musique organisé à l'Elysée se tiendra en plein air. Le couvre-feu est levé. On pourra donc y rester bien après minuit si nécessaire. "Vive la fête de la musique, ensemble" écrit le président. Il l'aime bien, le mot "ensemble". Il le répète et le tweete partout. "Ensemble". Il n'est pas besoin d'un doctorat en analyse de discours pour comprendre que cette répétition acte la litanie d'un isolé. "Ensemble ?" Sur l'ensemble du territoire national, les concerts en plein air sont pourtant interdits. Seuls sont autorisés les concerts en milieu fermé (bars et restaurants), sur inscription et avec des jauges. Des centaines de milliers de jeunes gens et de jeunes filles viennent d'achever leur année de baccalauréat. Ils ont passé ce lundi leur grand oral. D'autres le passeront encore demain ou mercredi. Ils sont en apnée depuis les deux dernières années de leur scolarité et de leur vie. Et tous les autres, étudiantes et étudiants, en apnée aussi. Qui n'ont fêté ni leurs bacs, ni leurs anniversaires, ni leurs semestres à la fac pour celles et ceux qui ont tenu. La fête de la musique, beaucoup l'attendent depuis deux ans. Beaucoup trop pour tenir dans les lieux fermés, sur inscription, avec des jauges. Deux ou trois choses que je ne comprends pas.

Alors pendant que dans la cour de l'Elysée, quelques choisis du voisinage se dandinent sans peur du couvre-feu et sans risque de contamination par aérosolisation, le reste de la jeunesse de la nation essaie de respirer aussi. Les concerts fermés, sur inscription et avec jauges sont un nouvel étouffoir. Alors cette jeunesse sort. Et en sortant elle amène sa musique, sa danse, et un peu de sa rage aussi. Mais elle respirera essentiellement l'odeur des lacrymos ; quant au bruit des battements par minute, ce sera celui des charges de CRS et du crépitement des tonfas, avant même que sonne l'heure de pourtant "feu" le couvre-feu. A Nantes, à Paris, à Annecy et ailleurs probablement. Il est vrai qu'ils étaient plus de 10 à l'extérieur et que c'était interdit. Pourtant à l'Elysée, cela passait. Il est vrai que souvent ils ne portaient pas de masques. Pourtant à l'Elysee tous n'en portaient pas non plus. Deux ou trois choses que je ne comprends pas.

On raillait l'autre jour le régime d'exception qui permettait de contrevenir au couvre-feu pour qu'une poignée de riches privilégiés puissent assister à la fin du match de Roland-Garros entre Nadal et Federer. Quelques jours après, Gérald Darmanin demandait aux forces de l'ordre "de la mansuétude" à la suite du premier match de l'équipe de France dans l'Euro. La fête sur ordonnance. Hier soir dans un pays enfin sans couvre-feu, les images des charges de CRS notamment filmées par Rémy Buisine ou Clément Lanot offraient un contrepoint sidérant aux dandinements contenus d'une foule convenue dans la cour de l'Elysée. Deux ou trois choses que je ne comprends pas.

Capture d’écran 2021-06-22 à 09.50.34

Les jeunes ne vont pas voter. Le jeunes ne peuvent plus danser. Les jeunes ne savent plus comment se fêter. Nous qui avons tant voté, tant dansé et tant fêté, que faisons-nous à tous ceux-là ? Deux ou trois choses que je ne comprends pas.

2 commentaires pour “Deux ou trois choses que je ne comprends pas

  1. Deux ou trois choses que vous ne comprenez pas ? c’est bien, vous êtes sur la bonne voie de la sagesse en marche. Continuez à ne pas comprendre… (à lire au second degré bien sûr…)

  2. ou comment museler la jeunesse une fois de plus mais elle va se rebeller aussi fort qu’elle aura attendue, bref un état dictatorial mais non avoué

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut