Quel est le comble de l’IST ?

Devinette du soir (espoir ?).

Question.

Quel est donc le comble de l'IST (Information Scientifique et Technique) ?

Réponse.

Vendre des photocopies payantes d'un article scientifique gratuit expliquant l'intérêt de cesser de vendre des photocopies payantes d'articles scientifiques déjà disponibles gratuitement.

Démonstration.

  • L'article (de deux des plus fervents défenseurs de l'Open Access, Stevan Harnad et Hélène Bosc) est disponible ici, ici, ici, bref, partout
  • et il est vendu

Harnad-bosc

Merci à l'Inist pour cette contribution 🙂

J'ajoute que l'on trouve aussi en vente des articles qui s'engagent très fermement pour la promotion du libre accès aux connaissances …

Budapest

… lesquels articles sont édités et diffusés librement par une revue elle-même hébergée sur le portail I-revues de l'Inist qui se caractérise par, je cite, le fait que : "La plupart des publications proposées sur ce site sont en accès libre."

I-revue

 

Voilà.

En fait le comble de l'IST c'est que l'Inist vende cher les publications gratuites de son portail favorisant le libre accès.

En fait.

Le comble de l'IST c'est l'INIST.

#ausecours #inistgate

4 commentaires pour “Quel est le comble de l’IST ?

  1. L’avant dernier lien “édités et diffusés librement” ne fonctionne pas à l’heure ou je parle, erreur 503, Service Temporarily Unavailable. D’ailleurs, la revue en question est introuvable dans I-revue. Bizarre bizarre…

  2. moi je trouve que c’est plutôt une bonne nouvelle que l’inist lise mon blog 😉 De toute façon, s’ils font le ménage, ils en ont pour un petit bout de temps avec ce que je leur prépare :-))
    En attendant, l’article de l’i-revue mystérieusement disparue est toujours dans le cache de Google : http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:Zxp0eCqh-qEJ:documents.irevues.inist.fr/handle/2042/8323%3Fshow%3Dfull+&cd=2&hl=en&ct=clnk&client=firefox-a

  3. Question: l’argent gagné lors de la vente des articles est-il recyclé dans les ressources propres CNRS, donc dans la recherche?
    Auquel cas, on est face à un problème de facturation “interne” (les contractuels CNRS devraient avoir un code d’accès) et de sous-financement de la recherche (qui pousse à la recherche de ressources commerciales).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut